Back to top

Canadian Red Cross updates COVID 19 Solutions Team/La Croix-Rouge canadienne fait le point de la situation avec l'Équipe des sol

Submitted by nicko2 on 04 February 2022 - 11:00am

The Canadian Red Cross is cautiously optimistic but urges continued caution. Worldwide the total number of new infections has declined over the last 7 days, the distribution is uneven, with some places still increasing. Covid infections in Canada dropped 28% but cases remain above their peak in the last wave and some provinces still have very high case counts. However, if we continue on the current track Canada could be back to pre-Omicron levels by mid-to late March, or perhaps April in some places.

As some places are still facing rapidly rising and high infection rates the risk of new variants continue. In fact a variant of Omicron is already circulating which is worrisome.

In addition, the negative economic, psycho-social, democratic and developmental impacts continue to accumulate. 

It is not yet time to travel internationally unless necessary nor to lower masking, vaccines or limiting contacts to close circle but there is some room for hope going forward.

________________________

La Croix-Rouge canadienne fait preuve d'optimisme prudent, en insistant sur la prudence. Dans le monde, le nombre total de nouvelles infections a diminué au cours des 7 derniers jours, mais la répartition est inégale comme certains endroits augmentent encore. Les infections Covid au Canada ont chuté de 28%, mais les cas restent au-dessus de leur pic de la dernière vague et certaines provinces ont toujours un nombre de cas très élevé. Cependant, si nous continuons sur la voie actuelle, le Canada pourrait revenir aux niveaux pré-Omicron d'ici la mi-mars ou la fin mars, ou peut-être avril à certains endroits. 

Comme certains endroits sont toujours confrontés à une augmentation rapide et à des taux d'infection élevés, le risque de nouvelles variantes persiste. En fait une variante d'Omicron circule déjà, ce qui est inquiétant. 

De plus, les impacts économiques, psychosociaux, démocratiques et développementaux négatifs continuent de s'accumuler. 

Il n'est pas encore temps de voyager à l'étranger à moins que cela ne soit nécessaire, pas plus que de réduire le masquage, les vaccins ou de cesser de limiter les contacts au cercle immédiat, mais il y a de l'espoir pour l'avenir. 

 

Forum